Qu’est-ce que le VRS? La santé de votre bébé Les infections et votre bébé Faits saillants Ressources Patients Professionnels de la santé English

 

 

Vous ne pouvez pas voir le VRS.

 

Mais vous pouvez contribuer à réduire le risque auquel votre bébé est exposé.

 

 

 

De nombreuses familles sont touchées par le VRS.

 

Découvrez ce qu’est le VRS et comment réduire le risque que votre enfant contracte une infection.

VRS est l’abréviation de virus respiratoire syncytial. Ce virus touche presque tous les bébés avant l’âge de deux ans.

 

Bien que les infections par le VRS disparaissent généralement d’elles-mêmes, certains enfants sont susceptibles de contracter des infections par le VRS plus graves.

 

Il n’existe aucun traitement contre les infections par le VRS, mais il y a de nombreuses façons de vous aider à protéger votre bébé contre ces infections.

 

 

 

 

Faits saillants sur le VRS

Les symptômes de l’infection par le VRS peuvent ressembler à ceux du rhume commun aux premiers stades.

 

 

Les infections par le VRS ont tendance à apparaître de l’automne au printemps dans les pays tempérés comme le Canada, mais la saison des infections par le VRS peut varier d’une région à l’autre. Parlez-en à votre médecin.

 

 

Comme les anticorps qui aident à protéger le bébé de l’infection par le VRS sont habituellement transmis de la mère à l’enfant vers la fin de la grossesse, les prématurés sont plus vulnérables à l’infection par le VRS.

 

 

Vous pouvez avoir recours à des techniques de base, comme le lavage des mains, qui réduisent la transmission de tous les types d’infection, dont celle par le VRS.

 

 

 

Aidez à réduire le risque d’infection par le VRS

  • Lavez-vous les mains régulièrement.
  • Évitez d’amener votre bébé dans les endroits bondés.
  • Gardez les surfaces propres dans votre maison.
  • Évitez l’exposition à la fumée de cigarette.

 

 

Si vous pensez que votre bébé présente un risque élevé de complications graves en cas d’infection par le VRS, parlez-en à votre médecin.

 

Demandez-lui ce que vous pouvez faire pour aider à protéger votre bébé et quelles mesures à prendre s’il présente des symptômes.

 

 

Informez-vous.
Posez des questions à votre médecin.